Google Wave : ressources et invitations

nov 25 2009 Published by under Produits/Services

Google Wave est l’outil qui changera de façon radicale notre façon de collaborer dans les prochains mois. Mais c’est encore un outil difficile à aborder. Voici donc un article pour d’abord mieux comprendre ce que c’est, vous donner les ressources nécessaires pour le maîtriser, et enfin des invitations pour l’adopter.

Google Quoi ?

Google Wave est un outil lancé il y a quelques semaines par Google. Nous vous en parlions ici. L’objectif est ici de proposer un nouveau moyen de communication, différent du mail et de la messagerie instantanée, en essayant de réunir le meilleur de ces deux mondes, et plus encore.

La plateforme est totalement ouverte, ce qui nous permet déjà aujourd’hui de développer des modules complémentaires pour agrémenter les Waves, sortes d’email 2.0 sur lesquels on peut travailler à plusieurs et en temps réel. Sur Wikipedia, on peut en apprendre plus. A terme, Google proposera une boutique d’extension où, sur le modèle de l’App Store d’Apple, chacun pourra proposer son extension et se faire rémunérer. Une liste des extensions déjà disponibles existe déjà. Vous pouvez aussi lire ce petit guide publié chez Presse Citron.

Comment ça marche ?

Il faut un peu de temps pour maîtriser l’outil, et donc en comprendre pleinement tout son potentiel. L’outil étant encore en beta privée (sur invitation), la majorité des ressources que l’on trouve est en langue anglaise. Voici quelques documents à lire :

Je veux essayer !

Maintenant que vous maîtrisez le sujet, vous avez envie d’essayer. Le service étant encore en beta privée uniquement, nous vous offrons 5 invitations.

Poster un commentaire à ce billet, et nous tirerons au sort 5 d’entre vous. Bonne chance !

3 responses so far

Twitter hashtags : outil de veille et de communication

mai 20 2009 Published by under Non classé

Nous l’avons déjà vu, Twitter est un formidable outil de veille. Mais la veille peut ne pas être assez précise si l’on utilise des expressions courantes. Par exemple, si l’on cherche « Knowledge Management », on peut trouver des twits contenant les mots « Knowledge » et « Management », mais pas forcément l’expression qui nous intéresse ici :

Si ce problème peut être à peu près résolu en faisant notre requête entre guillements ( « Knowledge Management«  ), il est impossible de le faire pour plusieurs expressions :

Sur les blogs, ou les sites d’informations, les articles sont souvent accompagnés de mots clés, aussi appelé tags, qui servent à classer l’article et à le décrire. Ce système existe également pour Twitter.

Pour différencier les tags des autres mots, dans un espace de 140 caractères, nous ajoutons un # devant le mot clé, d’où le nom que portent ces tags, les hashtags. La recherche peut donc être beaucoup plus précises, car on sait que les auteurs ont voulu mettre en avant ce mots clé :

La veille devient ainsi beaucoup plus précise, et vous vous assurez de trouvez des twits qui contiennent des informations qui vous intéressent.

Et si cela marche dans ce sens, cela marche aussi dans l’autre, ainsi, si vous pouvez faire de la veille grâce au hashtags, vous pouvez aussi communiquer grâce à ces mots clés.

Twitter compte aujourd’hui près de 25 millions de membres. Les messages que vous y publiez sont donc rapidement noyés dans le flot de messages. Il est donc très important d’utiliser les hashtags pour marquer vos messages, et garantir à ceux qui cherchent une information contenue dans vos twits de les trouver. N’hésitez pas à faire le tour de sites comme hashtags.org qui répertorient les hashtags utilisés sur Twitter, en donnant des tendances de ceux les plus utiliés, afin d’utiliser les mêmes que ceux qui parlent de la même chose que vous. Si vous inventez des hasgtags, vous courrez le risque que personne ne fasse de recherche sur ces mots clés, et que votre message, malgré votre effort, reste perdu dans la masse.

N’hésitez pas à en mettre plusieurs, pour vous assurer d’être trouvé par quiconque fera une recherche sur l’un de ses mots clés :

Veillez tout de même à laisse votre message lisible. 5 hashtags, comme ici, c’est un maximum.

Les hashtags sont donc devenus un outil indispensable de la veille sur Twitter, permettant de faire un tri efficace des messages. Et pour ne pas disparaître au moment du tri, utilisez les dans vos messages. Ils ne les rendront que plus visibles.

No responses yet

Réseau social : créer un lien avec vos clients

mar 30 2009 Published by under Non classé

Dans 95% des cas, la relation entre votre client et vous ne s’arrête pas à la vente, bien au contraire. Garantie, service après vente, assistance, les relations d’après vente sont nombreuses, mais pas toujours simple à mettre en œuvre. Un call-center n’est pas facile à mettre en place, et coûte cher, alors il peut être bon de regarder du côté d’Internet.

Nous l’avons déjà dit, de plus en plus de monde utilise, et devient donc familier, des réseaux sociaux, peu importe la solution qu’ils privilégient. Pourquoi alors ne pas les utiliser dans votre relation client ?

3 solutions peuvent s’offrir à vous :

    1. Utiliser un réseau social existant

Facebook, pour citer le plus utilisé d’entre eux, vous offre un panel relativement complet d’outils vous permettant de rester en contact avec vos clients :

  • les groupes peuvent devenir des lieux de discutions et d’échanges autour de vos produits
  • les pages sont une façon pour vous de fédérer des utilisateurs autour de votre marque
  • se créer un profil au nom de l’entreprise permet à vos clients d’être en contact directement avec vous

MonNuage.fr, le comparateur de billets d’avion, hôtels, et location de voiture, et réseau social de voyageurs, également membre fondateur de Atlantic 2.0, est ainsi très actif sur Facebook, en lançant des discutions ou des concours au sein de son groupe

De même Twitter peut être un excellent outil de feedback, comme nous l’avons déjà écrit.

    2. Créer son réseau social

Une autre solution peut être de monter de toute pièce votre propre réseau social. Vous êtes ainsi totalement libre du contenu que vous souhaitez y voir apparaitre, et pouvez même l’utiliser, dans des espaces dédiés, pour vos collaborateurs. Plus couteuse que la première, cette solution a l’avantage de vous laisser créer un espace qui vous est totalement dédié, et à l’image de votre entreprise. Vous pouvez ainsi créer un nouveau canal de communication, et, en plus des espaces d’échanges, diffuser de l’information, ou des offres spéciales pour vos clients. Danone a ainsi lancé en 2006 DanoneEtVous.com. Au départ simple portail nutritif, vous pouvez aujourd’hui vous créer un compte et interagir avec la communauté, notamment à travers les forums. C’est également le lieu qu’utilise Danone pour offrir des bons de réductions à ses clients, ou les informer de diverses nouveautés.

    3. Feedback 2.0 et autres plateformes de dialogue

Et enfin,sachez qu’il existe un outil dédié aux feedbacks de vos clients/utilisateurs : FeedBack2.0. En utilisant ce service, vos clients peuvent, comme sur un forum, créer des sujets correspondant à un de vos produits, ou à un de leurs aspects, et en débattre. Ils peuvent également, à la Digg, voter pour les sujets qu’ils trouvent les plus importants, les mettant alors en tête de la liste des sujets actuellement débattus. Ce service peut être inséré de façon très poussée à votre site, comme l’a fait, par exemple, Ziki. Ce service est plus limité que les deux autres solutions, mais peut s’avérer terriblement efficace.

Atlantic Management propose également une plateforme web destinée à recueillir les idées des collaborateurs ainsi que leur vote. Ce laboratoire d’idées a par exemple été mis en place à l’AGEFIPH où toutes les idées soumises sont examinées et répondues par le comité de direction. Une plateforme d’enquêtes et sondages en ligne est également proposée pour tous les usages professionnels liés à la qualité ou à la collecte d’opinion. 

Ainsi, il existe des solutions qui peuvent faciliter le dialogue entre vos clients et vous, de façon très poussée. Il faut néanmoins noter que ceci ne peut être efficace que si vos clients sont déjà familiers de ces pratiques. Dans certains cas, un bon vieux numéro de téléphone est le meilleur choix à faire…

No responses yet