Changement d’ère ? : changez d’air !

jan 06 2010

Par François Badénès.

2009 est désormais dernière nous mais laissera des traces n’en doutons pas.

Ce que d’aucun interprète comme une crise conjoncturelle est en fait sans doute un changement plus profond de paradigme qui interroge.

Les entreprises, organisations et collectivités revisitent en effet leur mode d’organisation, de management et de production.

Les citoyens ont envie et besoin de retrouver du sens, de contribuer, d’agir, de s’épanouir.

La nécessité d’innover et de retrouver une certaine « agilité » est plus que jamais indispensable dans un monde complexe qui souffre « d’infobésité » chronique.

L’innovation touche aussi bien les modes d’organisation, le marketing, les ressources humaines, les modes d’apprentissage, les nouveaux usages collaboratifs qui conditionnent la capacité des entreprises à s’adapter aux nouveaux défis.

Certaines l’ont compris, d’autres souffrent, notamment les grands groupes qui ont plus de difficultés par leur taille à faire ce nécessaire travail de remise en question des process et mode d’élaboration des produits et services.

Ce changement d’ère, car cela en est un, est à la fois inquiétant par les incertitudes qu’il suscite, mais aussi exaltant par les chantiers à ouvrir ou poursuivre :

  • Conduite du changement,
  • Démarches compétences,
  • Meilleure intégration de la génération Y (recrutement, fidélisation)
  • Adaptation des systèmes d’information qui doivent évoluer rapidement vers le collaboratif, le « 2.0 » pour plus d’interaction et d’intelligence collective,
  • La capitalisation et transmission des savoirs (knowledge management),
  • De nouveaux modes d’apprentissage à distance,
  • L’intégration des usages innovants du web et leur nécessaire accompagnement auprès des salariés et du management,
  • La responsabilité sociale des entreprises et le développement durable enfin qui par leur transversalité même amènent de bonnes questions.

La réponse n’est pas unique et mixe une vraie prise de conscience managériale, la nécessaire prise en compte des ces enjeux, des stratégies et plans d’actions à bâtir et promouvoir pour innover sur plusieurs fronts, réhabiliter la créativité comme source d’efficacité collective, développer l’ensemble des outils et méthodes d’intelligence collective pour plus et mieux travailler en réseau.

Tout cela demande un vrai volontarisme politique du management et des élus, et la mise en œuvre concrète d’accompagnements pour changer d’air.

Atlantic Management est au cœur de ces enjeux pour vous accompagner en 2010 sur ces chemins de progrès et contribuer à vos réussites…

Nous vous souhaitons pour 2010 du bonheur, de l’innovation et toutes les choses que vous aurez envie de réaliser…

Francois Badénès dit Corto.

Partagez

Pas encore de commentaire. Ajoutez le votre

Leave a Reply